Cultures de A à Z

Planter et cultiver la lysimachia

Rustiques – mais aussi joyeuses et colorées – les fleurs de lysimaques font pétiller le jardin en été. Si la variété jaune est la plus connue, cette plante vivace se décline en espèces à la floraison et aux teintes variées. Cette jolie fleur est votre meilleure alliée pour embellir vos massifs, et sa culture est à la portée de tous, du jardinier néophyte au plus confirmé.

La fleur de lysimaque

La fleur de lysimaque (ou lysimachia) est une plante vivace que l’on trouve aussi bien en Europe qu’en Afrique. La plus connue est la lysimaque jaune, ou Lysimachia congestiflora. Avec son feuillage tendre et persistant, d’un beau vert soutenu, cette variété couvre-sol peut s’étaler sur 60 cm de large. Sa hauteur dépasse rarement 30 cm. Ses fleurs, composées de 5 pétales, affichent un cœur sombre et une teinte d’un jaune lumineux. On dénombre cependant 150 variétés de lysimachia, dont la couvrance, la hauteur et les teintes varient : de quoi réaliser de très belles harmonies dans le jardin.

Les caractéristiques de la fleur de lysimaque

Appréciant une exposition mi-ombre, mi-soleil, la plante lysimaque est traditionnellement utilisée pour mettre de la couleur dans les recoins du jardin. Lysimachia congestiflora est la variété la plus répandue, car on apprécie son abondante floraison jaune. De mai à septembre, les fleurs de lysimaques sont si nombreuses qu’elles finissent par masquer presque entièrement le feuillage. Pour varier vos compositions, vous pouvez opter pour des coloris plus chauds : couleur panachée d’Outback Sunset, teinte pourpre de la variété Midnight Sunset ou teinte quasiment noire du feuillage du Persian Chocolate. Autre variété bien aimée des jardiniers : Lysimachia nummularia, la célèbre herbe aux écus. Cette variété – plus haute et plus couvrante – fleurit au cœur de l’été. Quelle que soit sa variété, la lysimachia peut se révéler rapidement envahissante. On peut donc préférer la cultiver en pot, afin de limiter son expansion.

Plantation et soin

Cultiver la lysimachia

La lysimachia affectionne donc les emplacements mi-ombragés. Cette plante rustique – qui résiste jusqu’à une température de -7 °C – apprécie un sol basique, argileux et humide en permanence. En pleine terre, il est donc recommandé de la protéger en hiver. Pour cela, il vous suffira de recouvrir vos plants de feuilles mortes. Si vous optez pour une culture en pots, n’hésitez pas à les rentrer à l’abri du froid en hiver. La lysimachia est une plante peu exigeante : elle ne demande qu’un arrosage régulier, en particulier au cœur de l’été.

La multiplication

La durée de vie de la fleur des lysimaques ne dépasse pas quelques années. Il convient donc de renouveler vos plantations à intervalles réguliers. Vous pouvez procéder par division, au printemps, ou par semis, en récupérant les graines de la plante que vous stockerez à l’abri de la chaleur et de la lumière jusqu’au printemps suivant. Vous pouvez également opter pour les boutures. Procédez dans ce cas à la fin de l’été. Sélectionnez des tiges de 15 cm, en conservant les feuilles de l’extrémité. Placez-les dans un mélange sablonneux humide : elles produiront rapidement de nouvelles racines.