Cultures de A à Z

Planter et cultiver la campanula

Difficile de parler de la campanule au singulier puisqu’il en existe plus de 400 variétés dans le monde et pas moins d’une trentaine en France. Les couleurs et les tailles varient selon l’espèce, ce qui en fait une plante commune de nos jardins. Sa floraison est toujours abondante et peut être particulièrement longue chez certaines espèces. Connue pour ses grosses clochettes bleues, la campanule peut aussi produire des fleurs mauves, roses ou blanches. Selon les variétés, elle prend place dans les massifs, les bordures, les rocailles et peut même se plaire en jardinière. Sous ses airs frêles et sa silhouette gracile, la campanule est une plante plutôt rustique, résistante et facile à cultiver. Dans cet article, découvrez quelques espèces de campanula, comment les planter et comment les cultiver pour qu’elles embellissent longtemps votre jardin.

Des utilisations variées au jardin

Du fait de la diversité qu’elles offrent, les campanules s’utilisent de multiples façons et se plaisent à bien des endroits. Le tout est de choisir l’espèce qui correspond à ce que vous souhaitez.

Cultiver la campanule en rocaille

Les plus petites campanules ne mesurent que quelques centimètres de haut. Ce sont principalement des espèces couvrantes, qui forment un tapis de fleurs. On les utilise plus volontiers pour habiller les murets ou les jardins de rocaille :

  • La Campanula Poscharskyana se déploie de mars à septembre en un magnifique tapis de clochettes bleu lavande. La floraison cesse en plein été lors des fortes chaleurs. Cette campanule est très résistante et se plaît partout, à l’ombre comme au soleil, en bordure, en rocaille, mais aussi en jardinières ;
  • La Campanula Portenschlagiana ou Campanula Muralis est magique. Placez-la dans une rocaille ensoleillée et, sans entretien particulier, elle tapissera efficacement les sols, rampera sur les murets, couvrira les rambardes et retombera en cascades de fleurs bleues ;
  • La Campanula Carpatica est toute petite et offre une abondante floraison. Ses fleurs sont si nombreuses qu’elles couvrent son feuillage, formant un magnifique tapis mauve.
  • La Campanula Cochlearifolia « Elizabeth Oliver » est une variété à fleurs doubles, qui s’épanouissent comme de petits pompons d’un bleu très clair. Elle croît lentement et préfère les lieux pas trop ensoleillés, à mi — ombre ou en sous-bois.

Cultiver la campanule en massif

Si vous rêvez d’un massif bien touffu, vous pouvez opter pour de grandes campanules, comme :

  • La Campanula Pyramidalis occupe en général le fond des massifs, car elle peut atteindre 2 mètres de haut. Elle vous régalera de ses grosses cloches bleues du mois de juin au mois d’août.
  • La Campanula Persicifolia « Alba » est aussi appelée « campanule à feuilles de pêchers ». Sa floraison particulièrement longue, de mai à fin août, offre en effet de magnifiques fleurs blanches, comparables à celle du pêcher. Ses grandes hampes atteignent 80 centimètres et s’intègrent harmonieusement dans les bouquets de fleurs coupées.
  • La Campanula Lactiflora Prichard’s Variety forme un buisson dense et volumineux, arborant une nuée de fleurs mauves.
  • La Campanula Lactiflora Loddon Anna, aussi appelée Campanule laiteuse rose pâle, présente les mêmes caractéristiques que sa consœur Prichard’s variety, mais la couleur rose pâle de ses clochettes lui donne un aspect plus aérien. C’est aussi une question de goût et d’harmonie avec le reste des plantes de votre massif ;
  • La Campanula Glomerata « Superba », également nommée la « campanule à bouquet », se reconnaît au premier coup d’œil. Une fois adulte, cette campanule fleurit en de magnifiques tiges surmontées d’un bouquet sphérique constitué de clochettes d’un violet profond. Cette campanule est une vivace robuste, qui peut même fleurir deux fois dans l’année.

Mais les petites campanules se plaisent également en pot, en jardinière, en bordure, et peuvent même habiller les joints de votre vieille terrasse pavée. En sous-bois, elles forment aussi de splendides tapis au pied des arbres. 

Planter la campanula

La campanule, ou campanula, fait preuve d’une grande adaptabilité, ce qui la rend très facile à cultiver.

Où planter la campanula ?

Peu exigeante, elle se plaît partout, même si elle a ses préférences. Privilégiez un sol frais mais peu humide, pas trop lourd et bien drainé. Cette plante n’a pas besoin d’une profondeur de terre trop importante et peut se contenter d’un sol un peu rocailleux. Pour obtenir des fleurs aux teintes profondes, installez vos campanules dans un coin ombragé. Pour une floraison plus abondante, optez pour un endroit ensoleillé. Cependant, les fleurs auront tendance à s’éclaircir au soleil et leur couleur sera moins intense.

Quand planter la campanula ?

La campanule se plante à l’automne, de septembre à novembre, ou au printemps, en mars-avril. Résistante, elle peut être placée directement en pleine terre.

A lire aussi : Planter et cultiver du jasmin

Comment planter la campanula ?

Pour la mise en place de vos plants de campanule, il est important de respecter un espacement en fonction de la variété choisie :

  • Espacez les petites campanules tapissantes comme la Campanula Carpatica de 20 à 25 centimètres ;
  • Espacez les campanules de bordure comme la Campanula Portenschlagiana de 30 centimètres environ ;
  • Espacez les variétés plus hautes de 40 centimètres, comme la Campanula Lactiflora ou la Campanula Glomerata ;
  • Espacez les très grandes campanules comme la Campanula Pyramidalis de 50 à 60 centimètres.

Avant de commencer, faites tremper vos mottes de campanules dans un récipient rempli d’eau. Creusez vos trous, autant que de plants. Si votre sol est lourd, vous pouvez l’alléger en ajoutant du sable ou des graviers. Déposez ensuite vos campanules dans le fond du trou, de façon à ce que le collet de la plante se trouve juste au niveau du sol mais hors de terre. Rebouchez, puis tassez et arrosez. 

Que vous soyez jardinier amateur ou confirmé, la campanule a tout pour vous séduire. Parmi le large éventail de variétés, il y a forcément une campanule qui convient à votre jardin, quelle que soit sa taille ou son exposition. Vivace, annuelle ou bisannuelle selon les variétés mais toujours intemporelle, la campanule est très facile à entretenir. Elle est peu gourmande en eau et se contente la plupart du temps de l’arrosage naturel. La campanule craint peu le froid et résiste à des températures inférieures à — 10. Enfin, la croissance rapide de certaines espèces devrait satisfaire les jardiniers impatients.