Planter et cultiver l’agave

L’agave est une succulente qui déploie une silhouette élégante et graphique que l’on retrouve fréquemment dans le sud de la France. Cette plante vient pourtant des régions désertiques d’Amérique du Sud. Rustique et élégante, elle se cultive aussi bien en pot qu’en pleine terre.

L’agave

L’agave fait partie de la famille des Agacées. Cousine du yucca, cette succulente pullule dans les régions rocailleuses et désertiques du Mexique. Il est donc courant d’entendre dire que c’est une plante mexicaine. Il est vrai que l’agave bleu du Mexique est particulièrement célèbre, puisqu’elle sert à préparer la tequila. On compte pourtant près de 200 espèces différentes, dont certaines sont originaires des États-Unis ou des Antilles. L’agave se distingue à sa forme ronde et à ses feuilles incurvées charnues, larges à la base, bien ancrées, et plus ou moins épinées. En fonction de la variété, sa taille peut varier de 15 cm à plusieurs mètres de hauteur, et sa teinte varie d’un gris bleuté à un vert marbré.

Les caractéristiques de l’agave

L’agave est une plante semi-rustique : adaptée à un climat aride, elle peut résister au froid jusqu’à -10 °C, à condition toutefois que l’épisode soit bref et ponctuel. Sa durée de vie varie de 10 à 40 ans en fonction des espèces. Sa forme lui vaut parfois d’être confondue avec l’aloès, et ses épines puissantes, d’être appelée à tort cactus agave. L’agave d’Amérique est le plus répandu dans les jardins méditerranéens. Malgré un climat clément, le fruit d’agave peine parfois à arriver à maturité, ce qui accélère le phénomène de reproduction par rejet. La plante peut alors se révéler envahissante. L’agave du Mexique, Agave attenuata, ne présente que peu d’épines : on l’apprécie donc tout particulièrement le long des allées. La particularité de cette plante grasse demeure sa floraison spectaculaire : elle ne se produit qu’une seule fois, lorsque la plante arrive à maturité. Ses fleurs jaunes tubulaires annoncent d’ailleurs la mort prochaine de la plante.

Plantation et soin

En pleine terre

En France, l’agave se cultive en pleine terre principalement dans le sud, où elle s’associe bien aux palmiers. Elle sera à son aise sur une terre aride, éventuellement pentue. On la plante au printemps, dans un sol bien drainé. On prépare un trou généreux (80 cm de profondeur) et si nécessaire, on y installe un tapis de galets et de sable. Remplissez d’un mélange terre/sable. Une fois le plant en terre, évitez de l’arroser immédiatement. Il est par ailleurs conseillé de l’entourer de gravier, qui drainera l’eau tout en restituant de la chaleur à la plante. Arrosez avec parcimonie, en laissant la terre sécher complètement entre deux arrosages.

En pot

Dans les régions froides, on privilégie une culture en pot, ce qui permet de rentrer la plante en hiver. L’agave étant une succulente, vulnérable à la pourriture, on veillera à lui fournir un contenant bien drainé et une terre filtrante, en mélangeant du terreau et du sable à parts égales. En pot, l’entretien de l’agave est un peu plus contraignant qu’en pleine terre, puisqu’il convient de la rempoter au fur et à mesure de sa croissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *